SmileMeyer

 

 

 

SMILEMEYER™ offre à ses clients le meilleur de deux mondes :

 

 

 

► En tant que préventeur en santé dentaire, SMILEMEYER™ aide ses clients à garder constamment une bonne santé dentaire, notamment par le biais de ses CABSMILE™ 1 qui permettent de se brosser les dents à l'extérieur de son domicile dans des conditions sanitaires optimales, et SMILEMEYER GO™ (l'équivalent d'un programme de disease management 2) qui a pour objectif d'inciter les bénéficiaires à acquérir un meilleur comportement préventif pour qu'ils évitent au maximum les maladies liées à une mauvaise hygiène dentaire.

 

 

 

 

 

► En tant que courtier en assurance 3, SMILEMEYER™ aide ses clients à souscrire des produits d'assurance adaptés à chaque besoin, au meilleur prix du marché (pour un niveau de garanties/services équivalent) en mettant regulièrement les assureurs en concurrence.

 

 

 

 

Les assureurs collectant l'argent de leurs clients (qui sont d'abord nos clients en tant que courtier en assurance) avant la survenue d'un risque, aider nos partenaires assureurs à ne pas payer ne serait-ce qu'une partie des Milliards € * qu'ils sont obligés de provisionner techniquement chaque année dans leurs comptes, conformément à la directive Solvency 2, pour rembourser les dépenses de santé liées aux principales maladies causées ou aggravées par une mauvaise hygiène dentaire (caries dentaires, maladies parodontales, diabète, maladies cardio-vasculaires, maladies respiratoires, cancers ... liste non exhaustive), c'est autant d'argent que nos clients pourront récupérer chaque année dans leurs primes d'assurances. 4

 

* Par exemple, dans le cadre de la réforme 100% santé (détails ci-dessous), les syndicats de dentistes ont négociée avec les représentants des assureurs (UNCAM, UNOCAM), un chiffre d'affaires de 5,2 Milliards € par AN d'ici 5 ans UNIQUEMENT pour les soins prothétiques ... des soins évitables en suivant les conseils de SMILEMEYER™, car avoir une bonne santé dentaire = PAS DE CARIE = PAS DE PROTHÈSE.

 

 

 


  1. Plus d'infos dans la rubrique CABSMILE. Dans un monde où les habitudes alimentaires ont évolué, comment avoir une bonne hygiène dentaire en dehors de son domicile où manger/boire/grignoter à longueur de journée est devenue une nouvelle norme sociale, laquelle norme engendre, par voie de conséquence, le besoin de se brosser les dents à l'exterieur de son domicile, notamment après le repas du MIDI ? Une marque de chewing-gum sans sucres a d'ailleurs très bien compris ce nouveau besoin en martelant opportunément dans son discours commercial que ses produits sont une " solution " lorsqu'on ne peut pas se brosser les dents au cours de la journée, en particulier après le repas du MIDI. C'est de ce constat qu'est née l'offre CABSMILE™. Cette offre a été pensée pour se brosser les dents après le repas du MIDI, mais également pour rattraper le brossage du MATIN, voire celui de la veille au SOIR qu'on aurait oublié de faire pour X raisons.
  2. Voir définition de Disease Management dans un rapport de l'IGAS. Sans entrer dans les détails techniques et stratégiques de SMILEMEYER GO (secrets d'affaires), on peut juste dire que l'un des objectifs est d'augmenter la visite préventive chez un dentiste qui a un devoir d'information sur la possible aggravation de l'état dentaire de ses patients. Le but étant d'aider nos clients à ne pas aggraver une (éventuelle) pathologie buccale (carie dentaire, maladie parodontale) en incitant chacun à détecter & soigner rapidement cette (éventuelle) pathologie à son début pour éviter qu'elle ne progresse et coûte beaucoup plus cher à soigner au final pour nos clients et/ou nos partenaires assureurs.
  3. Un courtier en assurance est un professionnel indépendant ayant le statut de commerçant. Personne physique ou morale (s’il s’agit d’un cabinet de courtage comme SMILEMEYER™), un courtier est immatriculé auprès de l’organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance (www.orias.fr) et exerce, sous le contrôle de l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), une activité de conseil en assurance auprès de ses clients, en toute autonomie vis-à-vis des assureurs.
  4. Il faut savoir que les assureurs ont tendance à mutualiser ou compenser les pertes d'une catégorie de produit avec les gains effectués sur une autre catégorie. Par exemple, une complémentaire Santé (ou un autre produit) peut représenter pour un assureur un moyen marketing, ou un produit d'appel vendu à prix serré (en réduisant les frais de gestion ou la marge commerciale par exemple), avec l'objectif de vendre à ses clients d'autres produits d'assurance (Prévoyance, Auto, Habitation etc...) dans le cadre d'une stratégie de multi-équipement. Même si le produit Santé (ou autre) peut générer des pertes non négligeables, les autres produits d'assurance vendus en multi-équipement dégagent généralement pour l'assureur des profits (techniques & commissions de réassurance) permettant de compenser les pertes enregistrées sur le produit d'appel, surtout lorsque le niveau de rétention des risques est faible (les risques qu'un assureur garde dans son portefeuille). Tout ça pour dire qu'un tel arbitrage laisse la place à une forte concurrence entre les assureurs, et donc à une guerre des prix où l'on peut parfois voir des produits identiques (niveau de garanties/services équivalent) avec des différences de prix pouvant atteindre des écarts importants d'un assureur à un autre. D'où l'importance d'être accompagné par un tiers de confiance comme SMILEMEYER™ pour profiter d'une expertise indépendante sur le marché des assurances.

 

 

~~~

 

 

 

 

 

Au delà de son objectif premier de santé publique, la réforme 100% santé est l'occasion pour SMILEMEYER™ de stimuler un peu plus la concurrence entre les assureurs au bénéfice de ses clients.

 

En effet, dans le cadre de cette réforme, tous les assureurs (sociétés mutualistes, compagnies d'assurance et institutions de prévoyance) doivent désormais rembourser 3 nouveaux paniers de soins dentaires prothétiques, dont le premier sera OBLIGATOIREMENT avec un " Reste à charge zéro " ou RAC 0 à partir du 1er janvier 2020 conformément au décret du 11 janvier 2019.

 

 

 

 

Avec cette réforme, le tarif opposable (ou " BRSS " qui sert de base de remboursement aux assureurs) d'une couronne dentaire passe de 107,50€ à 120€ à partir du 1 avril 2019. (cf. Dossier de presse)

 

En France, la Sécu prend en charge 70% des soins dentaires en fonction du tarif opposable et non en fonction de la facture d'un dentiste.

 

Résultat :

 

- une couronne dentaire sera désormais remboursée 84€ par la Sécu (au lieu de 75,25€ avant la réforme), son ticket modérateur passera à 36€ (au lieu de 32,25€ avant la réforme), mais les dentistes pourront la facturer, dans le cadre du nouveau panier de soins RAC 0, " 500€ " ou " 440€ " selon l'emplacement de celle-ci en bouche.

 

 

Ce qu'il faut comprendre à travers ces chiffres

 

 

Qu'elle soit facturée par un dentiste 500€ dans le cadre du panier " RAC 0 " ou 1000€ dans le cadre du panier " Tarifs Libres ", la Sécu remboursera toujours 84€ maximum pour une couronne, peu importe le matériau de cette dernière.

 

Résultat :

 

- Une couronne dentaire vendue en France sera remboursée majoritairement par les assureurs puisqu'un dentiste la facture en moyenne 550€.

 

 

 

 

Du coup, les prix plafonds du panier RAC 0  " 500€ " et " 440 € " vont devenir la norme en termes de facturation minimale d'une couronne dentaire en France puisque ces plafonds sont désormais assurés " par la loi " d'être payés intégralement aux dentistes par les assureurs, enfin payés intégralement par les consommateurs français pour être précis, car ne perdons pas de vue que les assureurs sont financés avant tout par leurs clients.

 

 

 

  

Ce qui veut dire qu'à partir du 1er janvier 2020, les assureurs devront OBLIGATOIREMENT rembourser à leurs clients pour l'achat d'une seule couronne en RAC 0 au minimum ...

 

- 416€ (500€ facturé par le dentiste - 84€ pris en charge par la Sécu)

ce qui correspond à un taux de remboursement d'environ 347% de la BRSS à 120€

 

ou

 

- 356€ (440€ facturé par le dentiste - 84€ pris en charge par la Sécu)

ce qui correspond à un taux remboursement d'environ 300% de la BRSS à 120€

 

 

... même aux clients ayant souscrit une complémentaire Santé d'entrée de gamme (taux de remboursement de 100% ou 125% de la BRSS en général pour ce produit d'assurance appelé aussi " Mutuelle ticket modérateur ").

 

 

 

 

 

 

Étant donné que les assureurs remboursés déjà en moyenne 280€ par couronne dentaire (soit un taux de remboursement d'environ 260% dont 30% de ticket modérateur sur la base de l'ancienne BRSS à 107.50€), jusqu'à 450€ dans le cadre d'une complémentaire Santé haut de gamme (soit un taux de remboursement d'environ 419% donc 30% de ticket modérateur de l'ancienne BRSS ... cf. La prise en charge des frais dentaires par les organismes complémentaires DRESS 2016), il est fort probable que certains assureurs tentent d'augmenter petit à petit leurs primes d'assurance (complémentaire Santé ou autres produits) pour compenser les coûts de la réforme 100% santé.

 

 

 

 

 

 

 

~~~